7, rue des Wallons 75013 PARIS

La surconsommation d’huile de certains moteurs Volkswagen dans le collimateur de l’UFC – Que Choisir

Suite à la découverte de consommations excessives d'huile touchant certains moteurs Volkswagen, l'association de consommateurs Que Choisir a décidé de mener une enquête à ce sujet. Les parties lésées faisant souvent appel aux membres du SEI pour la réalisation d'expertises indépendantes, Que Choisir s'appuie, dans ses investigations, sur les conclusions de ces expertises et cite un rapport signé par le président du SEI, Bernard Tourrette.
huile

Une enquête sur la consommation excessive d’huile constatée sur certains moteurs Volkswagen, intitulée « Moteur Volkswagen – Et maintenant la surconsommation d’huile », a été publiée par l’UFC Que Choisir dans le numéro 550 de son magasine, en septembre 2016.

Des expertises indépendantes étant réalisées, à la demande des propriétaires, par des experts membres du SEI, l’association de consommateurs s’est servie du contenu des rapports d’expertise pour mener ses investigations.

L’article cite à plusieurs reprises le rapport réalisé par le président du SEI, Bernard Tourrette, qui a procédé lui-même à l’examen d’un Audi TT 1.8 TFSI (essence) de 160 chevaux :

« Nous avons procédé à un test de consommation d’huile selon la méthodologie du constructeur. Le bilan est sans appel : une consommation de 1,18 l de lubrifiant aux 1 000 kilomètres ! » Bien sûr, l’expert précise que l’inspection approfondie du véhicule ne révèle aucune fuite externe (joints ou rondelle de bouchon de vidange défaillants, fissure de carter, etc.) qui pourrait justifier une telle voracité.

Après un examen du turbo, l’expertise s’est poursuivie à l’intérieur des cylindres à l’aide d’un endoscope. Sans surprise. « Mes constatations, écrit l’homme de l’art, mettent en évidence la présence d’huile dans deux cylindres, ce qui signale un défaut d’étanchéité des segments. »

{…} « Dans l’automobile, il était communément admis qu’un moteur puisse consommer jusqu’à 1 litre d’huile aux 1 000 kilomètres, précise le président du SEI. Mais de telles consommations, supérieures à un demi-litre d’huile aux 1 000, sont désormais rarissimes, et en général disparaissent après la période de rodage. Sur des mécaniques aussi réputées que les gammes essence du groupe Volkswagen, c’est évidemment anormal et une preuve incontestable d’un défaut. »

On estime que plusieurs dizaines de milliers de véhicules, appartenant à quelque 80 modèles, peuvent être concernés.

Nous vous invitons à lire l’intégralité de l’article ici : « Que Choisir : Moteur Volkswagen – Et maintenant la surconsommation d’huile ».