7, rue des Wallons 75013 PARIS

Sécurité des transports en autocar – l’avis de l’expert

Bernard Tourrette, président du SEI, parle de la sécurité des transports en autocar dans "La question conso" diffusée ce jeudi 21 avril 2016 sur France 5.

Sous le titre « Libéralisation des autocars : est-ce une bonne chose ? », un reportage de France 5 donne la parole à Bernard Tourrette, en sa qualité d’expert automobile, sur la question de la sécurité de ce moyen de transport dont la nouvelle loi Macron encourage le développement. Début de l’intervention vers 2:23.

Le constat du nombre grandissant d’autocars sur les routes depuis la libéralisation de ce secteur détermine les journalistes à s’interroger sur les avantages et les inconvénients de ce moyen de transport, ainsi que sur la sécurité des transports en autocar.

Près de 1,5 millions de personnes ont déjà utilisé l’autocar – moins cher que l’avion et le train – sur des lignes longue distance (de plus de 100 km) depuis la réforme de la loi Macron, en août 2015. La libéralisation des autocars a également permis la création de plus de 1300 emplois directs. Les offres se sont multipliées et près de 750 paires de villes sont aujourd’hui liées par des lignes de car, on nous dit dans cette vidéo.

« Avec la multiplication de ces acteurs privés, la principale inquiétude reste celle de la sécurité. Les dramatiques accidents de car survenus récemment sont encore dans tous les esprits », affirme le reporter.

En 2014, seulement 1% des accidents de la route concernait les autocars. « Les accidents de car sont vraiment très rares, malheureusement on en parle souvent parce qu’il y a beaucoup de victimes et obligatoirement c’est tout de suite médiatisé », explique à son tour Bernard Tourrette.

Des mesures ont été prises pour renforcer la sécurité des transports en autocar. Les cars doivent passer un contrôle technique tous les 6 mois. Ils sont tous équipés, depuis septembre 2015, d’un éthylotest électronique, dont le résultat conditionne le démarrage du véhicule. Une boite noire appelée contrôlographe enregistre toutes les activités de l’autocar et permet de vérifier le respect de la réglementation, précise encore le reportage diffusé dans l’émission « La Quotidienne » de France 5.